Le numérique au service du lien social

Lien vers la homepage

Le numérique au service du lien social

Les défis E-FABRIK’

Ca y est, les défis ont commencé pour plusieurs territoires : Paris 13ème, Paris 19ème et Malakoff/Clamart/Châtillon. Nous sommes allées les rencontrer pour assister à quelques séances. Nous vous proposons un bref résumé de ce qu’il s’y passe :).

 

Focus sur le défi à Paris 19ème

Jeudi 7 février

Nous avons assisté à la séance Maquetter / Mesurer au SAJ de Pont de Flandre, dans le 19ème. Durant l’après-midi, les apprenti·e·s et les associé·e·s poursuivent leurs projets, après avoir déblayé les pistes et choisit la piste la plus pertinente à la séance précédente. Les référent·e·s sont également présent·e·s pour les aiguiller et les aider dans la réalisation de leurs projets.

 

Les défis E-FABRIK’

 

Pendant cette séance, les apprenti·e·s prennent les mesures nécessaires à la conception de leurs projets et commencent à mettre en forme les premières maquettes.

L’un des groupes a par exemple pris les mesures du fauteuil roulant d’une des associé·e·s, Nadjouma. S’en suivent des schémas pour visualiser et adapter le prototype qui commence à émerger des esprits. Nadjouma et les apprenti·e·s souhaiteraient faire un support flexible accroché à son fauteuil roulant permettant d’accéder à son téléphone et de l’utiliser facilement.

Les défis E-FABRIK’

 

D’autres idées de projets ont été évoquées pour l’autre groupe. D’un côté, plusieurs maquettes se dirigent vers un dispositif à fixer sur sa main pour aider Glawdys à éplucher ses légumes. De l’autre les apprenti·e·s et Glawdys songent à créer une sonnette électronique. En effet, Glawdys étant sourde et muette, ce serait un moyen pour elle de savoir quand quelqu’un lui rend visite ! Ils ont travaillé sur des premiers schémas que l’on peut voir en photo. À la fin de la séance chaque groupe fait un compte rendu sur la progression de leurs projets.

 

Les défis E-FABRIK’

 

Mardi 19 février

Nous sommes de retour à Paris 19ème pour une nouvelle séance de prototypage. Cette fois-ci, les apprenti·e·s et les associé·e·s se retrouvent au Fablab WoMa, pour continuer à élaborer leurs prototypes.

Le groupe d’apprenti·e·s et Glawdys travaillent finalement sur la sonnette électronique. La structure était déjà bien élaborée, en couche de médium formant une fleur, ils travaillent aussi sur le clignotement et la couleur de la sonnette.

 

 

 

Les défis E-FABRIK’

L’autre groupe avance sur le boîtier qui servira de support accroché sur le fauteuil de Nadjouma. Ils ont eu l’occasion de faire les premiers tests avec Nadjouma qui a pu essayé un premier « bras flexible » sur son fauteuil afin d’accéder à son portable. Cela avait l’air de la faire sourire !

Il ne leur reste plus beaucoup de temps pour terminer leurs prototypes qu’ils vont remettre prochainement.

 

Les défis E-FABRIK’

 

Des nouvelles des territoires :

Paris 13

Lundi 11 février

Nous avons également quelques nouvelles de Paris 13 à leur séance Maquetter / Mesurer. Les apprenti·e·s et leur associé Didier ont pour projet de faciliter le port de son appareil photo lorsqu’il se déplace lors de visites d’expositions. Il aimerait prendre des photos en contreplongée et faire plus facilement ses réglages. Pour cela, un bras flexible pourrait être envisagé pour l’aider.

 

Les défis E-FABRIK’

 

 

Un deuxième groupe d’apprenti·e·s et Thomas travaillent sur un projet qui viserait à aider Thomas à se laver. En effet, son bras invalide ne lui permet pas d’être libre de tous ses mouvements. Ils semblent donc réfléchir à un objet en forme d’anneau muni d’une éponge dans lequel il pourrait glisser son bras.

 

Pour le moment, il n’y a que des schémas et quelques maquettes. A suivre donc !

Les défis E-FABRIK’

Malakoff/Clamart/Châtillon

Mercredi 20 février

Nous nous sommes rendus à LADAPT dans la matinée, voir le territoire Malakoff/Clamart/Châtillon. La séance du jour pour ce territoire est Maquetter / Mesurer. L’associé Gérard a une mauvaise vision, mais également des soucis de mémorisation pour certains mots. Pour y remédier Gérard et les apprenti·e·s aimeraient créer ensemble un carnet à spirale contenant une trentaine de mots. Ils y inclueraient un nouveau système de mémorisation et de reconnaissance notamment visuelle.

Thierry et les apprenti·e·s voudraient créer un boîtier qui peut s’accrocher à sa ceinture. Le boitier informera à Thierry s’il a accompli une tâche précise ou non. L’idée serait de munir le boitier de boutons et d’une batterie externe afin de pouvoir le rendre complétement mobile. Les apprenti·e·s ont commencé par faire une première maquette d’un boitier rectangulaire.

Les défis E-FABRIK’

 

Enfin, pour le dernier groupe, les apprenant·e·s et l’associé Moustapha réfléchissent à une pince permettant de faciliter la prise en main de ses ustensiles de cuisine. Moustapha a une main invalide et des difficultés de préhension pour maintenir certains ustensiles. Il est par exemple difficile pour lui de pouvoir remuer ce qu’il prépare tout en maintenant le contenant. Ils ont commencé par des premières mesures des appareils de cuisine pour adapter la pince.

 

 

 

 

 

 

Amal & Camille

Les défis E-FABRIK’